Pin It

L'horloger suisse et le constructeur automobile italien présentent le fruit de leur collaboration et repoussent les limites du design et de la technologie avec la RM UP-01 Ferrari ultra-plate.

À peine dévoilée et déjà détentrice d'un record, celui de la montre-bracelet mécanique la plus plate au monde. Un peu plus d'un an après l'annonce de leur partenariat à long terme, Richard Mille et Ferrari présentent ces jours-ci leur premier garde-temps commun, la RM UP-01 Ferrari.


Sa particularité ?

Une finesse inédite grâce à un boîtier de seulement 1,75 mm d'épaisseur pour un poids total de 30 grammes, bracelet inclus.
Cette performance, qui vient illustrer le sens de la compétition commun aux deux partenaires, est le fruit de plus de 6.000 heures de développement et a nécessité l'élaboration d'une dizaine de prototypes préalables. En résulte un mouvement de 1,18 mm d'épaisseur à remontage manuel - avec heures, minutes et sélecteur de fonction - doté d'un échappement ultraplat breveté, imaginé en collaboration avec les équipes d'ingénieurs des laboratoires d’Audemars Piguet Le Locle.
Disposant d'une réserve de marche estimée à environ 45 heures, la RM UP-01 Ferrari a été conçue dans un titane de grade 5, un alliage composé à 90% de titane, 6% d’aluminium et 4% de vanadium connu pour sa robustesse.
Lancée en édition limitée à 150 exemplaires, cette montre n'a cependant pas été conçue comme une "concept watch" de l'aveu de Richard Mille, mais comme un objet du quotidien. Un quotidien estimé à quelque 1,8 million de dollars.