Pin It

La FNAAVM a tenu son Conseil d’Administration, le 26 novembre dernier à Tanger, dans un élan de combativité et de résilience face aux conséquences résultant de la pandémie de la Covid-19.

La FNAAVM a tenu son Conseil d’Administration, le 26 novembre dernier à Tanger, dans un élan de combativité et de résilience face aux conséquences résultant de la pandémie de la Covid-19. Cette réunion a connu un bon nombre d’absences parmi ses membres. Seuls 15 administrateurs ont été présents à ce conseil d’administration, représentant les associations régionales de Fez, Oujda, Agadir, Béni-Mellal, en plus de l’ARAAV Tanger-Tétouan Al Hoceima.
Néanmoins, selon l’assistance, le quorum a été atteint avec 18 sur un total de 35 administrateurs, la séance a été ouverte par Mohammed Semlali, Président de la FNAAVM qui avait annoncé à l’assistance trois surprises, et ce avant de passer à l’ordre du jour de ce Conseil d’Administration.
Il s’agit, primo, du ralliement de deux députés, voyagistes de profession, pour défendre les intérêts de la profession tant au niveau de la 1ère que de la 2ème Chambre, en l’occurrence Messieurs Moncef (Tétouan) et Oulahya (Marrakech). Présent à la 1ère partie du CA, M. Moncef s’est, en effet, dit mobilisé pour défendre la cause des voyagistes au Parlement, il en est de pour les autres métiers du tourisme. En outre, il a proposé aux administrateurs du Conseil de se mobiliser pour entamer une série de rencontres avec les principaux partis représentés au Parlement pour les sensibiliser sur la situation du secteur et l’exposé des solutions possibles pour dépasser les contraintes. C’est, en effet, une nouvelle réconfortante, vu la situation que connaît le secteur des voyagistes.
Secundo, la FNAAVM a procédé à la signature d’un partenariat avec l’ISITT, pépinière de lauréats qui excellent dans tous les métiers du tourisme, notamment le domaine de la distribution vu la qualité performante de la formation prodiguée. Cet événement coïncide, à point nommé, avec le cinquantenaire de l’Institut, qui en est aujourd’hui à sa 3ème révolution pédagogique, avec toutes les mutations qu’a connues l’écosystème de la formation touristique mondiale. A cet effet, Mohammed Semlali a déclaré : « Des profils adaptés aux ambitions des voyagistes en même temps que l’encouragement des nouvelles générations qualifiées pour apporter leur touche en termes de développement de notre secteur ».
Tertio, l’obtention des services consulaires d’Arabie Saoudite du visa commercial réservé aux accompagnateurs désignés par les agences de voyages marocaines pour le rituel de la Omra 2021. Ce qui facilitera beaucoup de choses, notamment la trésorerie des voyagistes, et mettant ainsi fin aux anciennes exigences imposées par l’autorité du Haj en Arabie Saoudite.
Le Conseil d’Administration de la FNAAVM, a été l’occasion opportune pour insuffler un nouvel élan à la fédération, a dit M. Hitmi, Président de l’ARAAV Tanger-Tétouan Al Hoceima, lors de son intervention de bienvenue tout en réaffirmant l’engagement des voyagistes de la région aux côtés de la FNAAVM dans ses objectifs de combativité et de lutte pour garder les acquis de la production et de la distribution des voyages.
Pour sa part, le Président de la FNAAVM a saisi l’occasion pour fustiger son mécontentement quant au laisser-aller de certaines associations régionales qui n’ont pas daigné se déplacer à Tanger pour participer à ce Conseil d’Administration, estimé, selon lui, comme un manque de responsabilité de la part de ces administrateurs. Et de critiquer : « Il est inadmissible que certains confrères se plaisent à voir notre fédération affaiblie et démunie, peut-être même la faire disparaître, alors qu’elle est là pour défendre leurs propres intérêts. D’autres vont jusqu’à même faire des mains et des pieds pour voir échouer toutes les bonnes initiatives que nous entreprenons pour notre développement et l’exercice de nos activités. Comment peut-on imaginer ce penchant de co-destruction alors que nous sommes en plein chantier de co-construction avec la CNT et, partant, sur de bons rails avec l’administration de tutelle pour aller de l’avant ?».
Ensuite, il a fait un exposé sur les différentes démarches entreprises par la Fédération, tout en rassurant les voyagistes sur les bons indices de réceptivité du dossier FNAAVM tant auprès de la CNT dont il se dit fier de co-construire main dans la main avec son Président Hamid Bentahar, qu’auprès de la nouvelle Ministre du Tourisme dont il évoque sa rencontre lors de la réunion de cette dernière à Rabat avec les présidents des fédérations de métiers. « Mme la Ministre a prêté une oreille attentive à nos demandes en promettant de donner suite, convaincue du rôle fondamental du secteur de la distribution dans la chaîne de valeurs touristiques. Nous avons surtout tenu à expliquer à Mme la Ministre l’arrêt d’activité de la quasi-majorité des 1600 agences de voyages marocaines dont 90% sont constituées de TPE», conclut-il.
Enfin, il a été décidé par le Conseil d’Administration de la FNAAVM la tenue de l’Assemblée Générale Ordinaire, le 15 janvier prochain. Là, il est probable que tout le monde soit présent. Ce n’est pas un secret de Polichinelle …