Pin It

A l’issue de l’Assemblée Générale Ordinaire Elective de l’ARIH, tenue le 1er décembre dernier à l’hôtel Palm Plaza & Spa, les hôteliers et opérateurs des de l’industrie hôtelière de la région Marrakech-Safi ont élu le Président du Groupe Hivernage Collection, Ahmed Bennani, en tant que nouveau Président de l’ARIH, succédant ainsi à Salah Eddine Naciri.

Après plusieurs années de loyaux services en faveur des unités de la région, la première en termes d’attractivité touristique et de concentration d’établissements hôteliers, Salah Eddine Naciri, a été à la hauteur de sa mission.
Unique candidat dans la course à la présidence de l’ARIH Marrakech-Safi, très respecté de la part de ses collègues électeurs, et doué de capacités d’homme de la gestion de la chose industrielle de l’hôtellerie régionale, le nouveau Président peut se prévaloir d’un tempérament de challenger qui aura vite percé dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration, avec des touches d’innovation perceptibles à travers ses établissements et de la gestion en la matière. Ainsi, Lors de l’Assemblée Générale Ordinaire Elective de l’ARIH, tenue à Marrakech, Ahmed Bennani fut investi dans ses nouvelles fonctions, en présence d’un collectif soutenu de professionnels assistant à la séance, présidée par Lahcen Zelmat, Président de la FNIH.
Il est vrai que cette élection coïncide, à point nommé, avec la conjoncture de la crise due à la pandémie de la Covid-19, en plus de la fermeture de l’espace aérien marocain, attisant de plus en plus les craintes des hôteliers de la région réunis dont la situation économique demeure morose. En effet, l’assistance n’a pas manqué de tirer une fois de plus la sonnette d’alarme mais avec beaucoup plus de vigueur justifiée qu’auparavant.
Cet état des lieux a poussé d’ailleurs la FNIH à adresser au Chef de Gouvernement un courrier où elle met en exergue cette situation catastrophique dans l’objectif que celui-ci donne des signes de répondre aux doléances des professionnels de l’hôtellerie illico presto. La FNIH est ainsi la première fédération de métiers à s’investir de courage et de réalisme pour porter la voix de ses membres au Chef de Gouvernement. C’est logiquement le tour aux autres fédérations métiers, pour faire de même afin de sauver le secteur de cette crise qui n’a fait que perdurer.
Adhérant également dans cette logique mobilisatrice de défense des intérêts des structures d’hébergement, le nouveau Président se dit prêt à assumer ses fonctions en toute responsabilité et respect des statuts de la fédération, dans un esprit de co-construction collective avec les 25 administrateurs qui seront constitués dans le nouveau bureau.
Tout en rendant hommage au Président sortant Salah Eddine Naciri pour son œuvre de longue haleine et de parfait conciliateur, le nouveau président a déclaré pour conclure : « Aujourd’hui, notre association doit accentuer davantage son lobbying pour défendre les intérêts de notre industrie. Nous devons travailler main dans la main sur une feuille de route à mettre en place pour sauver le secteur du tourisme et activer la reprise ».