Pin It

La région de Drâa-Tafilalet a connu en 2021 une dynamique renouvelée, grâce aux efforts importants fournis à plus d’un égard pour renforcer ses capacités d’investissement au service du développement durable.

Les initiatives réalisées au niveau de la région, qui compte 5 provinces (Errachidia, Ouarzazate, Zagora, Midelt et Tinghir) et 125 collectivités territoriales, ont pour objet de créer une croissance soutenue, en exploitant toutes ses potentialités naturelles et géographiques.
Les actions entreprises, dans ce sens, par le Centre régional d’investissement (CRI) de Drâa-Tafilalet montrent la voie à suivre pour contribuer au développement de cette région et favoriser son essor dans les différents domaines.
Pour assurer la relance touristique de la Région Drâa-Tafilalet et rehausser le niveau d’attractivité de cette destination, un partenariat a été signé entre le ministère de tutelle et la SMIT. Un programme élaboré de concert avec les acteurs et partenaires locaux Pour les professionnels du tourisme, l’aérien qui demeure le seul moyen d’offrir un accès confortable à la région, reste en deçà des attentes. «La compagnie nationale et les compagnies low cost obéissent à des critères de rentabilité. Et moins ils en réaliseront dans notre région, moins ils auront de raison de nous desservir », affirme le président du CRT Draa Tafilalt, Mohammed Takhchi qui a saisi l’occasion pour lancer un appel au ministère de tutelle, l’ONMT et la SMIT afin de mettre en place une stratégie de sauvetage spécifique à la région. Sinon, «la descente vers l’inconnu continuera et la vitesse de cette croisière augmentera après cette crise sans précédent que l’on traverse », prévient-il.
Pour donner un nouveau souffle à la région, les opérateurs proposent le développement et la démultiplication des productions cinématographiques. « Une aubaine, qui permet d’occuper hôtels, animer l’activité touristique, dynamiser le tissu économique en général, et créer des postes de travail, même temporaires, localement », déclare Mohammed Takhchi. Et d’ajouter : «En tant qu’opérateurs de Draa-Tafilalet, nous voulons voir notre région prendre toute la place qu’elle mérite dans l’échiquier touristique national, on veut voir des programmes de formation spécifiques pour les opérateurs, des campagnes dédiées, des accompagnements des investisseurs existants pour restructurer leurs dettes, pour renouveler leur offre et pour s’aligner aux standards internationaux… Nous voulons que notre destination soit vendue comme complément à d’autres destinations, mais aussi pour ce qu’elle est, et ce qu’elle peut être ».
Pour rappel, Madame la Ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Économie Sociale, Monsieur Le Wali de la région Drâa Tafilalet, Monsieur le Directeur Général du CRI Drâa Tafilalet et Monsieur le Directeur Général de la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique ont signé, le 02 mars 2021 à Ouarzazate une convention relative à la promotion et le développement d’une offre territoriale intégrée du secteur touristique dans la région Drâa tafilalet. Ce partenariat vise la mutualisation et la convergence des efforts afin d’attirer un investissement touristique de qualité d’une part et relever le défi de la durabilité des investissements touristiques dans la région Drâa Tafilalet, d’autre part.
On outre, le CRI Drâa Tafilalet et la SMIT sont convenus d’interfacer leurs plateformes digitales afin de garantir un échange continu d’informations au profit de la promotion et le développement de l’activité touristique dans la région Drâa Tafilalet.
En se basant sur les dispositions de cette convention toutes les parties prenantes s’engagent à atteindre tous les objectifs tracés dans le cadre de ce programme, qui avait été élaboré de concert avec les acteurs et partenaires locaux. Ce programme qui s’articulera autour de la valorisation des actifs patrimoniaux matériels et immatériels de cette région portera sur le développement de l’animation et le loisir touristique, l’aménagement et la réhabilitation des sites et infrastructures touristiques, le renforcement de la signalétique et l’information touristique et le soutien de la promotion des investissements touristiques au niveau de la région. Ce qui permettra d’étoffer davantage l’offre d’animation au niveau de la région et d’allonger la durée moyenne de séjour dans cette destination.
Par ailleurs, ce programme sera d’un grand apport pour les préparatifs des opérateurs pour la reprise après une longue période de récession due aux mesures de confinement prises pour éviter la propagation de la pandémie sur le territoire régional. Il permettra ainsi de mettre en valeur les atouts de la région, qui a connu ces dernières années une régression de ses performances touristiques.
D’autant plus que la région de Draa-Tafilalet jouit de ressources touristiques naturelles et culturelles riches et variées telles que les montagnes, les gorges et dunes de sable ainsi que de verdoyantes oasis conjuguées à un patrimoine architectural de ksours et kasbahs reflétant la profondeur et l’ancrage historique de ce territoire.
Rappelons que pour rehausser l’attractivité de la région, celle-ci a connu la réalisation d’une série de projets structurants de ses infrastructures touristiques sur son territoire. Ce qui lui a permis de doter la région Draa Tafilalt de19 000 lits actuellement. Cette capacité est dominée par des structures hôtelières ainsi que les gîtes ruraux. Les destinations connaissent en moyenne une durée de séjour, en deçà des ambitions et du potentiel de la région dans son ensemble. Selon le président du CRT Draa Tafilalt : « Le projet de développement du tourisme à Draa Tafilalt proposé par la SMIT, la semaine dernière, est un programme ambitieux qui peut valoriser le produit touristique de la région. D’ailleurs, nous sommes en train de faire des modifications à ce projet pour le valider incessamment ».
De ce fait, les différentes parties prenantes se sont engagées à renforcer leur collaboration, tant aux niveaux stratégique qu’opérationnel, à travers l’établissement d’une cartographie des opportunités d’investissement dans le secteur, la conduite d’une veille économique prospective et anticipatrice, la réalisation d’études et enquêtes en relation avec l’industrie du tourisme ainsi que l’accompagnement des projets en souffrance. «L’interaction et la complémentarité entre l’expertise sectorielle et stratégique de la SMIT d’une part, et l’ancrage territorial du CRI, à travers ses nouvelles prérogatives d’autre part, permettront de répondre efficacement à la nécessité d’une relance efficace de l’investissement touristique et, partant, du développement du produit touristique dans les meilleures conditions au niveau de cette région», rappelle Mohamed Takhchi.
Et pour conclure M. Takhchi remercie le ministère du Tourisme, les équipes de l’Office National Marocain du Tourisme, ainsi que la SMIT pour leur engagement à nos côtés et pour le partenariat de haut calibre que l’on apprécie énormément. Nous continuerons à demander plus d’eux, et nous espérons qu’ils continueront à nous donner autant que possible ». Cela ne peut être que bénéfique pour le tourisme dans la région et par ricochet celui de la destination Maroc.