Pin It

Comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière édition, le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire a tenu ses promesses. Et ce, avec l’adoption d’un décret améliorant les conditions d’exercice des guides touristiques. Un métier touristique qui a été longtemps négligé et/ ou mal organisé.

Ainsi selon un communiqué du Ministère du Tourisme, le Conseil de Gouvernement a approuvé, le jeudi 30 décembre 2021, un décret fixant les nouvelles modalités d’encadrement de la profession des guides touristiques.
Le texte en question accompagne la mise en œuvre du chantier Royal de la régionalisation avancée par le transfert de l’encadrement de la profession au niveau régional, ainsi que la régularisation des guides non agréés qui possèdent des compétences avérées.
Et comme attendu depuis très longtemps, l’adoption de ce décret vient compléter un ensemble de mesures d’accompagnement de la profession de guides agréés. En effet, le Ministère a mis en œuvre une stratégie priorisant le volet social à travers le versement d’une indemnité forfaitaire mensuelle de 2000 Dhs durant 16 mois pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire.
D’autre part, le Ministère en collaboration avec la Fédération Nationale des Guides a pu finaliser l’intégration de l’ensemble des guides et leurs familles au nouveau régime de couverture sociale des travailleurs non-salariés.
Enfin, l’accompagnement de la profession inclut également un volet de montée en compétences à travers des formations digitales sur la plateforme «Tourism Academy». C’est ce que nous allons voir d’ici là, car le métier de guide touristique joue un rôle très important dans la chaîne touristique, surtout dans les zones recluses et éloignées …