Pin It

C’est lors du conseil d’administration du CRI (Centre régional d’investissement) de la région Béni Mellal-Khénifra que la proposition du projet de la réalisation d’une station touristique a été officiellement approuvée.

Le plan d’action pour la création de cette station touristique dans la région de Béni Mellal a été validé récemment à l’unanimité par le conseil d’administration du CRI de la région. Cette proposition va certainement propulser davantage le tourisme en tant que levier économique de ce territoire. Selon le directeur général du CRI de Béni Mellal-Khénifra, Mohamed Aine Bekkali : «La réalisation d’une zone dédiée aux activités touristiques et loisirs aura pour objectif d’affirmer les potentialités de la région en tant que destination majeure du tourisme national». Et d’ajouter que «la station va générer non seulement une plus-value pour les activités de commerce et de services, mais aussi pour la création d’emplois avec une augmentation à elle seule de plus de 30% et une nette amélioration des taux des nuitées hôtelières de plus de 200%». Par ailleurs, le directeur général du CRI a rappelé que le choix de ce projet structurant émane d’un diagnostic territorial établi par le CRI via son pôle d’«Impulsion économique» et «Offre territoriale». Il s’inscrit, en effet, dans la nouvelle dynamique et le rôle des CRI dans la planification stratégique et attractivité territoriale que lui confère la loi 47-18. En effet, l’adoption de ce projet a été impulsée par 4 facteurs essentiels, à savoir les atouts naturels dont dispose la région et son positionnement dans le cadre de la diversification de l’offre touristique nationale et le nombre des Marocains du Monde qui séjournent en permanence dans la région pendant la période estivale. Et ce, sans oublier le manque d’infrastructures touristiques dans la région, ainsi que le repositionnement du tourisme mondial en faveur du tourisme interne suite à la pandémie du Covid-19. Plusieurs raisons ont incité le Centre régional d’investissement de Beni Mellal-Khenifra à se mettre à la recherche d’un prestataire qui mettra en œuvre ce projet. La mission a par ailleurs été répartie en trois principales phases : le diagnostic et la proposition du concept de la station touristique, l’identification du site et le montage stratégique et financier ainsi que l’élaboration des pitch books et l’accompagnement du CRI pour constituer un pool «Aménageur». Ainsi, le CRI assure qu’une fois le prestataire désigné, un délai de quatre mois lui sera accordé pour mener à bien la mission. Notons que plusieurs acteurs publics accompagneront le CRI et le cabinet choisi, en l’occurrence les représentants de la wilaya de la région, le Conseil régional, la Société marocaine d’ingénierie touristique et la Délégation provinciale du tourisme de cette belle région longtemps oubliée. Espérons cette fois-ci, que les choses aillent bien pour que ce projet de station voie le jour dans les plus brefs délais.