Pin It

A la suite d’une première tournée régionale prometteuse au Nord, Hamid Bentahar et son Bureau, ont mis le cap vers le vaste territoire de l’Oriental pour rencontrer les professionnels de la région (Présidents des Agences de Voyages, restaurateurs, Transporteurs Touristiques et Guides Touristiques), le 10 septembre dernier à l’hôtel Oasis Blue Pearl de Saïdia, représentés par le CRT de la région, présidé par Youssef Zaki.

A l’instar de sa rencontre avec les opérateurs du nord, le Président de la CNT, Hamid Bentahar, a prêté une attention particulière aux points soulevés spécifiques au produit et à la structuration professionnelle locale. Préliminaires susceptibles d’entrer en cohérence avec la feuille de route de la CNT au niveau national afin d’en défendre les intérêts aux côtés des autres régions. Une stratégie qui s’appuie sur les trois priorités du nouveau Bureau de la CNT : Co-construction, la Compétitivité et la Durabilité.
Selon Youssef Zaki : « la rencontre avec le nouveau président de la CNT a été marquée par une écoute sincère, un débat transparent, des échanges fructueux, des propositions intéressantes et un soutien mutuel réel pour atteindre ensemble les objectifs de développement ».
Par ailleurs, le produit de l’Oriental recèle des trésors touristiques insoupçonnés. En effet, au-delà du balnéaire cheval de bataille de la région, d’autres cartes maîtresses de la destination s’affirment avec force : beauté des sites de l’arrière - pays de l’Oriental. Tourisme culturel, de nature et de villégiature.
Pour rappel, la destination figurait dans les brochures des voyagistes français, dans les années 30, vu qu’elle dispose de l’oasis la plus proche d’Europe, ayant son «Orient-Express» mettant les vapeurs sur plus de 300km, abrite de magnifiques grottes pour la spéléologie, etc. C’est pour dire que la matière brute est bien là et qu’elle constitue, à elle seule, un formidable produit d’appel. En somme, tous les attributs pour que la région de l’Oriental devienne une nouvelle destination multi-niches et un pôle touristique à part entière.
A noter également que Saidia est un produit phare qui symbolise l’action mise dans le développement de toutes les destinations du pays. Aujourd’hui, la station a dû dépasser tous les problèmes techniques liés à son faux démarrage pour se lancer, actuellement, dans une nouvelle dynamique de décollage touristique. Elle est couplée, dans cette perspective, à d’autres projets phares, tel celui de Marchica et sa fameuse lagune. Son littoral a entièrement été assaini. Il s’agit d’un grand projet ambitieux ayant fait l’objet d’études stratégiques de développement du tourisme nouvelle génération en Méditerranée. Ce qui veut aussi dire qu’avec Marchica, Station Saidia et Cala Iris, on est devant une stratégie de développement triptyque de la Méditerranée orientale qui aura beaucoup d’impact sur les nouveaux territoires touristiques de cette vaste région du Royaume.