Pin It

Selon les derniers Résultats financiers du Groupe BCP, les bénéfices ont doublé à fin septembre 2021. Le coût du risque s’allège de 20,1%, à fin septembre 2021, à 3,3 milliards de DH.

Le groupe BCP clôture les neuf premiers mois de l’année 2021 sur des performances favorables, en phase avec la reprise économique aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne, indique le groupe dans un communiqué sur ses résultats financiers.
Au cours du troisième trimestre 2021, l’activité d’intermédiation au Maroc intervient dans un contexte de rebond économique marqué par l’ouverture des frontières du pays. Ainsi, la BCP a présenté un encours crédit en hausse de 1,4% par rapport à la fin de l’année 2020, tandis que les dépôts du groupe se sont affermis de 1,6%, soit une collecte additionnelle de 5,2 milliards de dirhams.
Le produit net bancaire du groupe s’est établi à 15 milliards de dirhams, en hausse de 3,6% par rapport à la même période de 2020. Pour les frais généraux, ils reculent de 9,7% suite à la poursuite du dispositif d’optimisation des coûts et à la non-récurrence du don Covid (750 millions de dirhams).
En phase avec la tendance affichée sur le premier semestre de 2021 (S1-2021), le coût du risque s’allège de 20,1%, à fin septembre 2021, à 3,3 milliards de DH, du fait d’un effort de provisionnement important en 2020 compte tenu de la crise sanitaire. Le résultat brut d’exploitation ressort à 7.742 millions de dirhams en hausse de 20,3% par rapport à fin septembre 2020.
En outre, le résultat net consolidé du groupe ressort à 2,9 milliards de dirhams en forte hausse de 101,9% à fin septembre, profitant principalement de la diminution des charges et de la baisse du coût du risque. «Ces réalisations traduisent la résilience financière du Groupe face aux incertitudes économiques et sanitaires», explique le groupe BCP.