Pin It

Plasticienne alchimiste de réputation, l’artiste contemporaine de la nouvelle vague, Mounia Amor expose ses dernières œuvres sous la thématique “Ambre & Lumière”.

Et ce, à partir du 28 septembre 2021 à So Art Gallery Casablanca. Une occasion pour le public, fans et critiques d’opérer une immersion dans l’univers onirique, lumineux et haut en couleurs, et imprégné d’une musicalité unique en son genre de l’artiste plasticienne Mounia Amor Cheikh Lahlou.
A travers ses dernières créations, une vision subliminale du monde, l’artiste peintre dévoile ses dernières créations. Sa palette riche de signes, de symboles et de motifs géométriques est l’expression d’une sensibilité à fleur de peau, et d’une philosophie de la vie qui aspire à rendre le monde plus beau, et à partager, en offrande, une vision esthétique et un hymne à la vie, selon les critiques et proches de la plasticienne.
Pour elle, cette exposition constitue un jalon important dans son parcours, en guise de célébrer ses 20 ans de carrière, surtout qu’elle a acquis sa pleine maturité artistique. Native de Fès et vivant à Casablanca, Mounia Amor est une artiste-peintre autodidacte, qui a su perfectionner son approche artistique. Poussée et soutenue par sa famille, Mounia Amor a exposé ses premières œuvres à Essaouira en 2000. Durant les vingt ans qui ont suivi, elle a organisé plusieurs expositions et vernissages dans de nombreuses villes du Royaume et ailleurs.
En effet, son style pictural consiste en la dualité de l’ombre et de la lumière, selon une partition scintillante mettant en exergue des scènes de vie à la singularité fascinante. L’artiste joue les traits géométriques, les visages déstructurés, les courbes anguleuses et les formes cubiques tantôt de couleurs chaudes, tantôt de couleurs froides pour révéler des détails d’une belle précision. Des lumières, chaudes et douces, et des courbes mouvantes, insufflent un air pur à chaque création.
Néanmoins, l’on relève de premier abord un fond de toile qui décrit des mélodies et des instruments de musique transcendant l’œuvre, retranscrivant des émotions et des états d’âme. Le thème de la musique, récurrent dans l’œuvre de Mounia Amor, traduit sa passion pour la musique. Certaines de ses toiles empruntent à la musique les tonalités, les formes et l'interprétation, tandis que d’autres nous projettent dans l’univers merveilleux des salles de concerts. Dans ce même style, les figures féminines sont sublimées par le trait à la fois vigoureux et doux, de la couleur omniprésente, avec une aura singulière, dans chacune de ses œuvres. Bref, oniriques et poétiques, les toiles de la plasticienne dévoilent une approche esthétique mûrement réfléchie et une intensité stylistique originale.
Parmi ses principales expositions, l’on cite à juste titre : Exposition à la Galerie Agenda 21, Essaouira, en 2000 ; Espace Notre Dame, Casablanca, en2002 ; Exposition au Théâtre Municipal d’Ain Sebaa, Casablanca, en 2005 ; Printemps des Arts Plastiques à Dar Souiri – Essaouira, en 2006 ; Printemps des Arts Plastiques à Dar Souiri – Essaouira, en 2007 ; 7ème édition de la Rencontre Poétique des Jeunes, Ain Sebaa, Casablanca, en 2007 ; Exposition en hommage à feu Kacimi, Galerie Agenda 21, Essaouira, en2008 ; Exposition au Complexe Culturel Kamal Zebdi, Sidi Outhman Casablanca, en 2009 ; Exposition collective à Casablanca – 2ème Festival International du Film de l’Etudiant, en 2009 ; Bibliothèque Municipale d’Ain Sebaa, Casablanca, en 2009 ; Printemps des Arts Plastiques à Dar Souiri – Essaouira, en2010 ; Exposition collective au Forum de la Culture, Casablanca, en2011 ; Complexe Culturel ANFA, Casablanca et Théâtre Mohammed VI, Casablanca, en 2012 ; Et en 2013 : Exposition à la Galerie Agenda 21, Essaouira, Hayat Regensy, Churchil Club, Morocco mall, Galerie Le Chevalet, à Casablanca, en plus du Club House de Golf, Bouskoura …
Après avoir expérimenté l’abstraction et la figuration, cette artiste hypersensible s’oriente vers la peinture cubiste. Ses œuvres plastiques inspirées des instruments de musique sont axées sur la forme dans son intégralité et sa tridimensionnalité, faisant partie de la tendance cubiste au Maroc et de par le monde. Après avoir fait des études conventionnelles de pharmacie en France, Mounia Amor a préféré se consacrer à sa famille, d’où l’art et la peinture se sont imposés à elle comme une urgence. Elle s’est donc adonnée à la peinture en 1995, juste après la naissance de son dernier fils. Elle a, illico presto, décidé de suivre une formation académique à l’atelier de l’artiste peintre Ahmed Mourabiti. Selon ce dernier, elle s’est révélé particulièrement douée et d’une extraordinaire sensibilité. Et c’est dans l’intimité de son propre atelier à Casablanca que Mounia Amor fait les ébauches de ses premières créations. Le résultat est à la mesure du talent de l’artiste, et ses proches ne se sont pas trompés en l’encourageant à dévoiler ses œuvres au grand public et aux amateurs de l’art en particulier.